Brèves

ADEA : primauté de la gestion des ressources dans la qualité de l'éducation

 
CHARRON Richard
ADEA : primauté de la gestion des ressources dans la qualité de l'éducation
par Richard Charron, samedi 17 février 2018, 13:41
 

Lors de la Biennale 2003 de l’ADEA, le Document de discussion concluait à la primauté de l’utilisation des ressources dans la variation de la qualité de l’Éducation.

 Le défi financier posé par les objectifs de l’EPT est considérable et impose une ré-allocation efficace des ressources en direction des intrants réputés renforcer l’apprentissage à un coût abordable. Les chercheurs ont étudié les facteurs scolaires et non scolaires ayant un impact sur l’apprentissage des élèves:

-     le niveau de formation des enseignants ;
-     la formation continue des enseignants ;
-     la disponibilité d’un manuel par élève ;
-     les systèmes à double vacation et l’enseignement multigrades ;
-     le genre des maîtres ;
-     la taille des classes ;
-     les repas distribués à l’école ;
-     la formation préscolaire ;
-     le temps consacré à l’apprentissage ;
-     le redoublement .

Tous ces facteurs n’ont pourtant qu’un pouvoir explicatif limité (10 à 15 pourcent de la variation totale), le reste étant probablement lié à l’utilisation des ressources.

ADEA (2003). Document de discussion. Le défi de l’apprentissage: améliorer la qualité de l’éducation de base en Afrique subsaharienne. Biennale de l’ADEA 2003 (Grand Baie, Maurice, 3-6 décembre 2003)